Biographie

Jacques Bonnaffé

(source Wikipédia)

JacquesBonnaffe-Photo2Presse-Lecture-Mai2013-4

Jacques Bonnaffé s'est formé au conservatoire de Lille, après ses années lycéennes à Douai (Nord) où il a pratiqué le théâtre amateur et d'intervention.

À 20 ans il débute au cinéma dans une réalisation d'Édouard Niermans : Anthracite.

Ses principaux rôles au cinéma ont été ceux qu'il a tenus dans les films de Jean-Luc Godard pour Prénom Carmen,Jean-Charles Tacchella dans Escalier CJacques Doillon dans La Tentation d'IsabellePhilippe GarelRené Féret pourBaptême, puis les frères Gravet, Jacques Fansten, Edwin Baily, Tonie Marshall pour Vénus BeautéJohn LvoffMarcel Bluwal, Costa Natsis, Olivier Ducastel et Jacques Martineau dans Jeanne et le Garçon formidable puis Crustacés et CoquillagesMichel Deville, et Jacques Rivette dans Va savoir présenté au Festival de Cannes 2001Michel Devillepour Un fil à la patteDominik MollYolande MoreauChristophe OtzenbergerEmmanuel BourdieuAlain Corneau,Jean-Marc MoutoutFrédéric VideauAgnès TroubléMartin Provost … témoins d'un cinéma exigeant par l'écriture et la réalisation.

87862465_o

En 1995, il est la voix française de l'acteur Kevin Spacey dans le film Usual Suspects.

Jacques Bonnaffé poursuit parallèlement une carrière de théâtre avec de nombreux metteurs en scène, la plupart issus du théâtre public : Jean-François PeyretArnaud MeunierSandrine AngladeJoël JouanneauDenis Podalydès,Nathalie RichardJean-Pierre VincentAlain FrançonVéronique BellegardeChristian SchiarettiDidier Bezace,Christian RistGildas BourdetClaude Stratz

73965544

Il se consacre aussi à la poésie et aux lectures publiques : Arthur RimbaudJules Mousseron ou des auteurs vivants tels que Ludovic JanvierValérie Rouzeau Jacques DarrasJean-Pierre Verheggen. Il monte et met en scène des auteurs contemporains : Joseph DananJean-Christophe Bailly dans Nature aime à se cacher, un duo-dansé.

Pendant treize ans, il interprète en patois picard Cafougnette et l'Défilé avec « La Fanfare » d’après les histoires et les textes du poète-mineur Jules Mousseron, exprimant ainsi son attachement à sa région natale.

Son équipe, la Compagnie faisan, a reçu le Molière de la compagnie 2009 pour L'Oral et Hardi.

JacquesBonnaffe-Loralesthardi-Hazebrouck-2010 (90 sur 159)

L'Oral est Hardi - Hazebrouk - 2010

Filmographie

Longs métrages

73965524  Courts-métrages

JacquesBonnaffe-Photo2presse-2010 (130 sur 317)

Télévision

JacquesBonnaffe-Loralesthardi-Hazebrouck-2010 (148 sur 159)

 Théâtre

BONNAFÉ-L'DÉFILÉ-00Cafougnette et l'défilé - Valenciennes - 1994

 

JacquesBonnaffe-BeauxArts-Lille-2013-62

Jacques et Louis Sclavis au Musée des Beaux Arts, juin 2013

 

JacquesBonnaffe-Photo2presse-2010 (183 sur 317)

 Livres audio

 JacquesBonnaffe-Photo2presse-2010 (37 sur 317)

Distinctions

 

 

JacquesBonnaffe-Photo2presse-2010 (68 sur 317)

 

 

 36 NULLES DE SALON

DE DANIEL CABANIS MISE EN SCÈNE JACQUES BONNAFFÉ

AVEC JACQUES BONNAFFÉ ET OLIVIER SALADIN 

MarioetMario-Bonnaffe-Saladin-Pressphoto2013-13

36 nulles de Salon est un texte à l’humour féroce conçu pour permettre à deux acteurs de déployer toute l’étendue de leur palette. Une sorte d’Exercices de style, de partie d’échec étrange, une joute à la Bouvard et Pécuchet de Flaubert ou à la Mercier et Camier de Beckett, un ramassis de ces mesquineries ordinaires sans lesquelles il n’y aurait pas de quotidien. Deux comédiens magnifiques. Jacques Bonnaffé possède une filmographie longue comme le bras avec des réalisateurs comme Godard, Jean-Charles Tacchella, Jacques Doillon, Philippe Garel, Tonie Marshall, Michel Deville, Alain Corneau, Jacques Rivette…

MarioetMario-Bonnaffe-Saladin-Pressphoto2013-146

On l’a aussi beaucoup vu à la télévision. Malgré cela, Jacques Bonnaffé est avant tout un acteur de théâtre, un amoureux du texte et de la poésie. Olivier Saladin vient  de la famille des Deschiens de Jérôme Deschamps et Macha Makeïeff. Un visage que tout le monde connaît et qu'on a souvent vu aux côtés de François Morel. Mario et Mario sont deux frères jumeaux qui ont passé l’âge de rajeunir, ce qui leur fait la cinquantaine un peu mauvaise. On se demande pourquoi ils sont tout le temps fourrés ensemble, eux aussi se le demandent et à défaut de réponse ils s’agacent mutuellement, ils s’énervent. Les règles de la pièce sont celles d'une étrange série de parties d'échec.

MarioetMario-Bonnaffe-Saladin-Pressphoto2013-255

Pour les deux Marios, ce dialogue réitéré, d'une longueur toujours strictement égale, a la tournure d'un bras de fer : tenter de coincer son jumeau, le faire se contredire. Mais chaque fois le résultat est nul, échec et mat, les deux joueurs sont dans l'impossibilité mutuelle de se départager. Même nombre de répliques, mêmes procédés, même résultat à chaque partie.

MarioetMario-Bonnaffe-Saladin-Pressphoto2013-89

 

 

 

Une joute verbale sans pareille.


— Dis-moi Mario tu as lu L’idiot de ville le dernier livre d’Hubert de Pline — Hubert de Pline écrit des livres Il n’est plus médecin de campagne — Il est toujours docteur mais il a moins de malades alors il écrit des romans — Comme si un romancier perdant ses lecteurs se mettait à soigner des gens — C’est à peu près ça Quand on n’a plus rien à faire il faut bien s’occuper — Des occupations il y en a d’utiles alors à quoi bon écrire des livres idiots — Mario L’idiot de ville n’est pas une idiotie c’est un roman d’initiation

Production: Compagnie Faisan, avec le soutien du Théâtre du Rond-Point

 

L'album photo du shooting presse